Et si l'intention nous était contée

A l'image de la sorcière qui jette un sort sur le nouveau né, nos parents et parfois grand-parents ont trouvé un intérêt à notre arrivée sur terre. Avant même la conception, un plan se dessine sur nous, la future mère peut y voir un moyen de capter son futur mari, le futur mari peut y voir le moyen de capter la fortune de sa belle et douce. Les parents peuvent aussi projeter la mission de donner un frère ou une sœur au premier enfant pour qu'il ne soit pas seul. Parfois même, ces intentions s'improvisent face à l'arrivée imprévue de bébé.

Quels que soient les intentions et intérêts de nos parents sur nous, ils dictent une part de nos comportements et génèrent la plupart du temps des blocages dans notre relationnel. Il en est de même concernant la projection du sexe de la progéniture. Notre inconscient a tout capté et lance des stratégies de défense. Ainsi, le petit garçon qui a été conçu pour offrir une sœur à la fille aînée pour qu'elle puisse s'amuser, pourra avoir tendance à développer un excès de masculinité et un refus catégorique de venir en aide à sa sœur ; il pourra rejeter toute complicité avec elle. Si son père projette sur lui la belle carrière d'architecte qu'il n'a pu réaliser pour son compte, ce petit garçon pourra rejeter en bloc l'obligation de faire ses devoirs à l'école pour réaliser le rêve de son papa.

Les exemples sont multiples, amusez vous à identifier les intentions de vos parents sur vous et vous pourrez décrypter certains de vos comportements...

Vous pouvez faire le même exercice en vous rappelant de vos intentions portées sur vos enfants, peut-être parviendrez-vous à mieux les comprendre. Peut-être déciderez-vous d'annuler les sorts jetés...

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    virginie (jeudi, 18 février 2016 11:21)

    Oui, nous sommes tous conditionnés par les attentes, peurs, croyances...de notre famille, de les reconnaître permet de mettre la lumière sur notre part d'ombre et de ne plus être manipulé par ce que nous portons mais qui ne nous appartient pas. Nous retrouvons notre libre arbitre et pouvons créer la vie qui nous convient...

  • #2

    Véronique (dimanche, 03 avril 2016 12:29)

    Bien exprimé Virginie, sortir des conditionnements pour accéder au libre arbitre et créer la vie qui nous convient. Merci pour ton commentaire.



N'hésitez pas à me contacter par téléphone au 06 70 51 24 71 ou par mail à l'adresse suivante contact@veroniquegibel.fr